NameLouis Augustin Dousdebès
Birth24 Aug 1852, Mexico, Mexique
Death13 Nov 1940, Bayonne, Pyrénées-atlantiques, France
FatherJacques Adrien Dousdebès (-1885)
MotherMarie Mélanie Lecomte dite “Emilie”
Marriage1886, Sétif, Algérie3
SpouseAlice (Alexandre Jacques) Bernard, GGG Aunt
Birth24 Mar 1862, Sétif, Algérie
Death29 Mar 1941, Bayonne, Pyrénées-atlantiques, France
MotherCaroline (Pietro) Sesini (1845-1891)
Children
Birth1896
Death12 Sep 1915, Villers en Prayères, France
Death MemoTranchées Guerre 14/18
Birth2 Dec 1886, Sétif, Algérie6
Death18 Jul 1957, Paris (75), Seine, France7
Death Memo15 è arrondissement.
Marriage25 Sep 1909, St Béat, Haute-Garonne, France8,9,10
Marr MemoHaute Garonne
Divorce29 Mar 1932, Bayonne, Pyrénées-atlantiques, France
Div MemoJugement du Tribunal civil
Notes for Louis Augustin Dousdebès
Polytechnicien. X 1873. Colonel du Génie.
Fut témoin au mariage d’Albert Bernard et de Hélène Tisserand [Grand mère de FBB]
En 1901 il demeurait à Oran
Commandeur de la Légion d’Honneur

“Le Colonel Dousdebès (Louis Augustin) est né à Mexico (Mexique) le 24 Aug 1852, de parents français.
Il fit ses études à Paris, au Lycée Henri IV.
Admis en 1872, avec le numéro 9 à l’Ecole Générale des Arts et Manufactures et préféra concourir pour l’Ecole Polytechnique où il fut admis en 1873 avec le numéro 144.
A la sortie de cette école, il embrassa la carrière militaire et choisit l’arme du Génie.
Nommé le 1er Octobre 1875, Sous Lieutenant du Génie il suit les cours de l’école d’application de l’artillerie et du Génie de Fontainebleau.
A la sortie de cette école il est promu,j le 1er Octobre 1877, Lieutenant et affecté au 2ème Régiment du Génie à Montpellier. Il professe à l’école de ce régiment, un cours de fortification qui lui vaut une lettre d’éloges du Ministre de la Guerre en date u 27 mai 1879.
Le 29 Novembre 1878 le Lieutenant Dousdebès est désigné pour tenir garnison avec sa compagnie à Sétif, (province de Constantine - Algérie).
Il est détaché dans le Massif de l’Aurès pour exécuter un lever de reconnaissance de la position de Médina.
Promu Capitaine (Décret du 30 Octobre 1880), il est attaché à la Chefferie du Génie de Sétif et nommé Chef du Génie, par intérim, de cette Place le 31 Décembre 1880.
Le 18 mars 1881 il est détaché de la Chefferie du Génie de Bougie, d’où il est ensuite envoyé à la Chefferie d’Alger pour étudier les projets de réorganisation des Casernements de cette place.
En Octobre 1881, il est détaché dans l’extrême Sud pour y exécuter les travaux de construction du poste de Mégrine.
Le 20 Octobre 1882, il est nommé adjoint au Colonel Directeur du Génie à Constantine et c’est dans cette ville que le 20 décembre 1886 il reçoit la Croix de Chevalier de la Légion d’Honneur.
En 1889, il est désigné pour commander la compagnie du Génie stationnée à Constantine.
Le 3 Juin 1890 il est désigné pour rentrer en France et commander à Versailles, une compagnie du 5è régiment du Génie des régiments des chemins de fer.
Au commencement de l’année 1892 il reçoit une lettre d’éloges du Ministre de la guerre pour sa participation, avec sa compagnie aux travaux de renouvellement et de réfection de 1à kilomètres de voie ferrée sur la ligne de chemins de fer de l’Etat du Mans à Rennes.
il est ensuite affecté, le 2 avril 1892, à la Chefferie de Paris (Rive Gauche) d’om il est détaché, puis nommé au ministère de la guerre, à la 4è Direction du Génie (Bureau du Matériel - Service du Contentieux).
Promu Chef de Bataillon, le 9 mars 1897, il est désigné pour commander l’Ecole du 1er Régiment du Génie à Versailles.
Le 25 Avril 1899 il est nommé Chef du Génie de la Place d’Oran. Dans ce poste il dirige de très importants travaux de casernements, de routes, de batteries de côtes, de projecteurs électriques.
C’est au Kreider qu’il reçoit le 8 avril 1903, la rosette d’Officier de la Légion d’Honneur, des mains de Monsieur Loubet, Président de la République.
Promu Lieutenant-Colonel le 26 décembre 1904, il est maintenu à Oran jusqu’au 24 mai 1905 , date à laquelle il est désigné pour occuper le poste de Lieutenant-Colonel au 5è Régiment du Génie de Versailles.
Le 24 Septembre 1907, il est nommé Adjoint au Directeur du Génie de Versailles; puis Directeur du Génie à Toulouse (1er Juin 1908) où, conservant son poste et ses fonctions il est promu Colonel le 24 Septembre 1908.
Nommé Commandeur de la Légion d'Honneur, le 12 Juillet 1912, le Colonel atteint par la limite d'âge, est mis à la retraite le 24 Août 1912.


*******
Le colonel Dousdebès est Officier de l'Instruction Publique et Officier du Nicham Iftikar.
*****

En vue d'une mobilisation, le Colonel Dousdebès reçut les affectations suivantes :
En 1912 : Défense du camp retranché de paris
En 1913 : Directeur du Génie à Rennes
En 1913 : Commandant d'un secteur du Camp retranché de la place forte de Toul.

Au moment de la déclaration de guerre, il est mobilisé le 2 août 1914 pour prendre le commandement du secteur du Boyau Central du camp retranché de la Place Forte de Toul.
Lors de la suppression (25 septembre 1915) de la Place de Toul, comme Place forte, le Colonel Dousdebès est désigné pour occuper le poste et remplir les fonctions à Alger, de Général Commandant supérieur du Génie en Algérie, fonctions qu'il exerce pendant deux ans.

Le 25 septembre 1917 le Colonel Dousdebès est mis à la disposition du Ministre de la Guerre pour diriger en France les travaux de reconstitution du sol, dans les pays envahis (Département de l'Aisne).
Ce dernier service ayant été supprimé, le Colonel Dousdebès est rendu à la vie civile le 1er Décembre 1917 et libéré à partir de cette date de toutes obligations militaires.

*****
Pendant le cours de sa carrière, le Colonel Dousdebès a été, à plusieurs reprises et pendant 27 mois, Président du Conseil de Guerre à Oran (3 mois), à Paris, (6 mois), à Toulouse (6 mois) et à Toul pendant 12 mois.

*****
Durant son séjour en Algérie comme Commandant Supérieur du Génie en Algérie, le Colonel Dousdebès a été Membre du Conseil de Révision des Jugements des conseils de guerre. Il a en outre siégé à Alger, comme Membre du Conseil du gouvernement et comme Membre du Conseil supérieur en Algérie.

*****
Le Colonel Dousdebès présida :
Le Conseil de Guerre d'Oran de janvier 1905 à Avril 1905.
Le Conseil de Guerre de Paris de Janvier 1906 à Juillet 1906.
Le Conseil de guerre de Toul de Août 1914 à Août 1915.”
Notes for Alice (Alexandre Jacques) Bernard
Prénoms : Alice Marie Caroline
Au moment du mariage de Marguerite, leur fille, ils habitaient à Toulouse, où Louis Dousdebès était Colonel Directeur du Génie.
Notes for André (Louis) (Child 1)
Mort pour la France tué dans les tranchées de Villers en Prayères à l’age de 19 ans
Aspirant au 123è régiment d’Infanterie
“Sous-Officier de grande valeur. Engagé volontaire à 18 ans a constamment fait preuve des plus réelles qualités de courage d’énergie, de discipline et de dévouement. Est tombé mortellement frappé en dirigeant des travaux sur un terrain battu par le feu de l’Artillerie ennemie.” Citation à l’ordre de la Division
Notes for Marguerite (Louis) (Child 2)
FBB l’a bien connue. Les dernières années de sa vie, elle était à Sidi Bel Abbès.
Prénoms : Marguerite Marie-Emilie
Last Modified 11 Oct 2007Created 23 Jun 2011 FBB using Reunion for Macintosh