Parent Folder

LA LEGENDE DE LA SULTANE D'EL-GOLEA


Le Ksar

Un de mes lecteurs découvrant la page sur El-Golea, m'adresse un gentil message et me raconte la légende de la Sultane d'El-Golea que je ne connaissais pas du tout.

J'ai donc grand plaisir à vous faire découvrir aussi cette jolie histoire.

"Vos notes sur El-Golea ont retenu toute notre attention car nous y avons travaillé de longues et heureuses années. Nous avons, pour nos enfants, fait un petit travail de compilation à partir de feuillets ramenés au hasard."
Voici, pour ce qui se rapporte à notre légende :

- H.Duveyrier (séjour à El-Golea en 1859), fait remonter l'édificationdu K'sar aux Garamantes. D'autres aux Zénertes, agriculteurs laborieux, qui auraient donné au K'sar son premier nom de TAORIRT : "La Protégée".

"En ce temps donc Taorirt était gouvernée par une reine, Sultane d'El-Golea, qui comme celle de tous les contes était, dit-on, d'une grande beauté Intelligente et énergique, elle habitait au sommet du K'sar, protégée par la dernière enceinte, préférant son existence solitaire aux agréments et aux servitudes de la vie matrimoniale !!!

Or, il advint que son voisin, le Sultan du Maghreb, (c'est à dire du Maroc, pays du couchant) s'éprit d'elle, à la suite du portrait que lui en firent des caravaniers qui avaient eu le privilège d'approcher laSultane !!!

Ainsi que le prince de la fable, le Sultan amoureux dépêcha auprès de l'objet de ses vœux ses meilleurs ambassadeurs porteurs de riches présents| Ceux-ci ayant été éconduits et ceux-la repoussés, le prétendant malheureux vint, à la tête d'une nombreuse armée mettre le siège devant TAORIRT.

Le village et sa reine, confiants dans la solidité des murailleset l'abondance des victuailles, ne doutèrent point de lasser, un jour ou l'autre l'insolent Marocain !!!Mais le Sultan, homme tenace comme tous les Berbères, assiégea le K'sar, et de ce jour, laissa le temps faire son œuvre.

Au bout de plusieurs mois la confiance des assiégés fût ébranlée : les provisions allaient manquer !! C'est alors, qu'en souveraine aviée la Sultane de TAORIRT résolut de recourir à un stratagème :

Un jour, les assiégeants virent apparaître sur la plus haute muraille des linges éclatants de blancheur que l'on mettait à sécher. En même temps, les défenseurs jetèrent par dessus les remparts, d'appétissantes galettes, pendant que la porte extérieure, un instant entr'ouverte, livrait passage à une grosse chèvre poussée par une vieille femme.

Le Sultan comprit le langage de ces symboles :

Vois ! Nous avons de l'eau en abondance puisque nous l'utilisons pour laver notre linge !. Crois tu que nous oserions gaspiller notre blé si nous en étions à court ! Quant à la viande, elle ne nous fait pas défaut puisque nous t'offrons une de nos plus belles chèvres !! La vieille femme confirma le langage des choses. Le Sultan persuadé qu'il ne réussirait jamais à réduire TAORIRT par la famine leva le camp est rentra dans son pays.

La reine avait sauvé son K'sar"



Avec la courtoisie des Pères Blancs d'El-Golea, tous mes remerciements chaleureux.

Création : 2002-09-08
Mises à jour : 2003-10-09 | 2010-05-31| 2013-10-19 | 2018-02-06


El Goléa

L'oasis d'El-Golea dominée par le Ksar





© Françoise Bernard Briès.
Copyright, Syndication & All Rights Reserved Worldwide.

The text and graphical content of this and linked documents are the copyright of their author and or creator and site designer, unless otherwise stated. No publication, reproduction or exploitation of this material may be made in any form prior to clear written agreement of terms with the author.