marqueur eStat'Persos
Frames No Frames
Parent Folder
2012 - Témoignages de visiteurs...
Quelques-uns des messages reçus, avec leurs critiques, leurs compliments ou leurs recherches.





Vous avez rendu visite aux Pages Tambour et m'avez laissé vos critiques, vos approbations ou vos compliments. J'ai plaisir à faire paraître ici quelques-uns de vos messages. Ils contribuent à l'amélioration du site et ils m'encouragent dans sa bonne marche.
Les messages les plus récents apparaissent en haut de la liste
Si vous passez par cette page, et que vous désiriez apporter quelques réponses ou commentaires aux sujets évoqués vous pouvez le faire en m'écrivant ICI

En raison de la prolifration de Spams dans les boîtes de mail, c'est volontairement que je ne mentionne pas l'adresse e-mail de mes correspondants. Si vous désirez les joindre, passez par moi et je les préviendrais.


Voir également :

2001 - Vos témoignages| 2002 - Vos témoignages| 2003 - Vos témoignages| 2004 - Vos témoignages|
2005 - Vos témoignages| 2006 - Vos témoignages| 2007 - Vos témoignages| 2008 - Vos témoignages| 2009 - 2010 - 2011 - Vos témoignages






  1. Objet: The Courtois family
    Date : 17 december 2012 20:22:44 HNEC
    Reçu : 18 december 2012 13:15:02 HNEC
    De: Piotr Jaruga.

    Dear Mrs Bries,

    I've found your email address on the website en.geneanet.org.
    I'm looking for the members of the Courtois family from Alger and Mustapha and I've noticed you have a person of this surname.

    I come from Poland and a distant relative of mine - Ignacy Mekalski emigated to Algeria around 1836. He was quite an important person there and a representative of the Polish in Algeria. His daughter (or his brother's - Constantin) Blanche Mekalski married Leon Courtois in Alger in 1865.

    COURTOIS LEON, ALEXANDRE - MEKALSKI BLANCHE, MARIE-ANTOINETTE - ALGER - 1865 - Mariage - (2 vues)

    Blanche died in Mustapha in 1898 and probably had a daughter Marguerite Courtois.

    I'd be very grateful if you decided to write back concerning whether you have any information about such people in you family tree.

    Yours sincerely,

    Piotr Jaruga



  2. Objet: Message sur pages-tambour.com
    Date : 30 novembre 2012 16:17:11 HNEC
    Reçu : 30 novembre 2012 18:12:32 HNEC
    De: Roger Bruel.

    Je viens de tomber sur votre "Recette des souquettes", que je cherchais depuis notre départ d'Algérie. De Majorque où je réside, je vous envoie un grand merçi.

    A mon tour, voici "la recette des crepells" que ma femme emploie tous les ans lors des Fêtes de Noël, car je suppose que c'est ce que vous appelez "crepellets".

    Ingrédients :

    • 1 Kg de Farine
    • 4 Jaunes d'œufs
    • 300 gr de sucre fin
    • 400 gr de saindoux
    • 1 "Tasse à café" de jus d'orange.

    Bonne chance et encore merci.

    Roger Bruel d'Hussein Dey.

    Note : Nous, les appelions les " Crespeillettes" et les meilleures venaient de la boulangerie de Birkhadem à côté de la Fontaine

    Voir : Message 8



  3. Objet: Message sur pages-tambour.com
    Date : 19 novembre 2012 22:18:44 HNEC
    Reçu : 20 novembre 2012 08:15:02 HNEC
    De: Pascaline Beslay Deleval.

    Mon Dieu !

    Je suis heureuse de lire Marie-Claire Couraud Bichelberger pour l'avoir bien connue à Cherbourg.

    Nous avons passé dix-huit mois dans son atelier de reliure, des moments inoubliables. Nous avions des fous-rires plusieurs fois par jour ! que de bons souvenirs.

    Elle n'est plus mais je la garde toujours dans mon esprit, chaque jour je pense à elle.

    Pour moi, une amie que j'ai beaucoup aimée.

    Pascaline



  4. Objet: Message sur pages-tambour.com
    Date : 16 novembre 2012 12:22:52 HNEC
    Reçu : 16 novembre 2012 17:11:02 HNEC
    De: Kassi Kagouridi.

    Chère Madame,

    Je m'appelle Kassiani Kagouridi et je suis conservatrice en chef au Musée National d'Art Asiatique de Corfou (Grèce). En plus je suis en train d'étudier la vie de Marcos Zavizianos, graveur grec qui a fait des aquatintes pour le livre A l'Ombre du figuier, de P. Vlastos.

    Malheureusement l'artiste est mort en 1923 et le projet était annulé. Je voudrais savoir si vous connaissez quelque chose sur cette collaboration, ou si vous possédez correspondance entre Vlastos et Zavizianos, photos etc.

    En vous remerciant vivement de votre temps, je vous prie d'agréer, Madame, l'expression de mes sentiments distingués

    Kassi Kagouridi



  5. Objet: Message sur pages-tambour.com
    Date : 22 octobre 201216:50:09 HNEC
    Reçu : 22 octobre 2012 23:40:11 HNEC
    De: Hannah-Louise Clark

    Chère Mme Bernard-Bries,

    Je suis doctorante en histoire des sciences à l'Université de Princeton, aux Etats-Unis (j'espère que vous pouvez pardonner mon mauvais français). J'effectue des travaux de recherche préalables à la rédaction de ma thèse qui a pour thème : "Les Toubibs français et les médecins arabes: la médecine de colonisation et la santé rurale en Algérie au 20eme siècle".

    La figure de Dr Edmond Bruch, professeur en médecine à l'école de Médecine d'Alger, tient une place importante dans cette histoire. Partisan de l'enseignement des maladies tropicales et l'education médicale des musulmanes, il jouait un rôle considérable dans la formation des auxiliaires médicaux indigénes, qui constituent une partie importante de mes recherches.

    En faisant de la recherche en Algérie, à Aix-en-Provence, et à Paris, j'ai ramassé quelques écrits médicaux de Dr Bruch, ainsi que des procés-verbaux de quelques commissions à l'école de Médecine d'Alger dont il faisait partie. Malheureusement, je n'ai nulle part trouvé ses papiers.

    Je vous écris parce que vous avez evidemment une passion pour l'histoire de votre famille, et vous saurez, peut être, si la famille a conservé ses papiers de recherche et correspondence. En tout cas, je serais ravie si vous acceptiez d'entrer en contact avec moi. N'importe quelles autres informations sur Professeur Bruch pourraient être extrêmement important et stimulant pour mes recherches, et pourraient aussi clarifier la vie scientifique de ce grand homme.

    En remerciant pour votre aide et disponibilité, je vous prie d'agréer, Mme Bernard-Bries, l'expression de ma plus haute considération.

    Hannah-Louise Clark


  6. Objet: Message sur pages-tambour.com
    Date : 20 octobre 201215:50:09 HNEC
    Reçu : 20 octobre 2012 22:30:11 HNEC
    De: Lee R.

    Chemin de la Touche - Alger Lee Robinsong ©

    Reflections on Chemin De La Touche Ben Aknoun Alger.

    On this site there is a poem that evokes a memory to present time. The poem takes me back to a time as a boy when I lived in a Villa on the Chemin de La Touche in Ben Aknoun Alger.

    I have a photo of myself taken in 1965 of that very road. The poem evokes the scent of the air and all the feelings that went with that time in that place.

    Thank you, Lee R.

    This is a link to that photo, and others of our home in Algiers

    World is tiny ! Just a little village. Le temps, l'espace, rien n'existe avec Internet. J'ai découvert dans mes mails, un message venant du Canada, envoyé par un certain L.Ro. cela n'a pas d'importance, mais ce petit garçon avait vécu à Alger, il était maintenant au Canada, un grand garçon ! et avait retrouvé sur mon site, un endroit à lui particulièrement magnifique, l'entrée de sa maison autrefois, Chemin de la Touche à Ben Aknoun Alger. Une espèce de communication s'est établie entre nous, partageant à des années de distance, les parfums, les arbres, les herbes et l'ambiance de cet admirable petit chemin qu'un de mes amis avait si bien évoqués dans un si joli poème.


  7. Objet: Message sur pages-tambour.com
    Date : 18 juillet 201215:50:09 HNEC
    Reçu : 18 juillet 2012 22:30:11 HNEC
    De: Goucem.

    Bonjour,

    Que de plaisir j'ai eu à vous lire et à voir ces photos.

    Nous sommes arrivés à Suffren plus tard en 1963 et nous avons quité en 1994. Nous habitions la dernière maison au bout de la rue principale à gauche.

    Nous avons connu les Taulo, les Altairac... et les suivants. Que de souvenirs !! notre enfance, adolescence et celle de nos enfants. je me retrouve quand vous évoquez les parties de pêche aux oursins. Ce Ce sont nos plus belles vacances. Nous n'avons pas retrouvé une aussi belle plage et une mer si pure....

    Merci pour cette bouffée d'air marin



  8. Objet: Message sur pages-tambour.com
    Date : 7 juin 201214:40:09 HNEC
    Reçu : 7 juin 2012 22:30:11 HNEC
    De: Alain S.

    Je ne suis pas une jeune fille ni une fille tout court mais j'ai été scolarisé en maternelle à Sainte Chantal. Je pense que les garçons étaient admis dans cette petite classe. C'était en 1951-52 (je suis né en 1947).

    Je suis ensuite parti en cm1 (en sautant le préparatoire car il faut croire que les cours de mlle Médaille étaient assez bons) rue Darwin. J'ai habité au 33 rue Marey et ma grand-mère habitait là également, juste au-dessus de l'appartement de monseigneur Dauzon.

    Je vous salue donc confraternellement.

    Alain.S



  9. Objet: Message sur pages-tambour.com
    Date : 2012 mars 14 12:56:06 HNEC
    Reçu : 14 mars 14:05:23 HNEC
    De: Sidiki.

    Bonjour ou bonsoir selon l'heure où vous recevez mon message.

    Je me présente : je suis et natif d'El-golea .

    Ce qui me surprend un peu , c'est qu'il y a des gens que je ne connais pas mais ces gens connaissent apparament bien mon bled et peut-être même mieux que moi.

    Si je ne dérange pas je serai curieux de savoir comment avez-vous connu mon bled? L'avez-vous vu ?

    Salutations



  10. Objet: Message sur pages-tambour.com
    Date : 6 février 2012 13:25:55 HNEC
    Reçu : 6 février 2012 14:09:25 HNEC
    De: Stanislas D.

    Bonjour,

    Vous devriez rectifier le nom du général comte Dwernicki (et non Dwernicka qui est la forme féminine du nom).

    Merci.

    Stanislas Dwernicki.

    NB : C'est corrigé. Merci



  11. Objet: Message sur pages-tambour.com
    Date : 2012 février 5 14:46:31 HNEC
    Reçu : 5 février 2012 16:51:40 HNEC
    De: Myriam C.

    Au bord du Rhône - Photo FBB ©

    J'ai lu avec un très grand plaisir et une grande émotion votre éloge du roseau. Enfin une personne qui en parle avec tendresse.

    Je suis née au bord de la méditerranée, comme vous, mais de l'autre côté, dans le Var; les roseaux sont les mêmes, les souvenirs que vous évoquez ressemblent beaucoup aux miens. Je ne faisait pas partie d'un "Club du roseau" mais enfants, avec ma meilleure amie nous aimions aller sur les rives des ruisseaux plantées de "cannes"; nous y allions cueillir des fleurs, des pervenches, des narcisses, des violettes, des iris et autres boutons d'or.

    Nous aimions nous faufiler, dans ce rempart vivant en nous tenant aux plus grands spécimen, nous aimions le bruit du vent dans les feuilles, nous aimions l'odeur de ces feuilles séchées qui formaient un tapis sur les rhizomes. J'aime toujours les roseaux de Provence, j'ai le bonheur d'en avoir quelques mètres au bord du ruisseau en bas de mon jardin, mais il y a un mais, un grand mais, je suis bien une des rares à en vouloir de ces roseaux . Mes voisins les détestent, c'est laid,c'est sale! ça envahit tout. Il n'ont eu de cesse , malgré mon opposition et mon argumentation de les faire arracher. Et ils ne sont pas les seuls, sur ma commune, à vouloir voir disparaitre cette plante qui pourtant fait partie de notre patrimoine végétal et autre.
    Je suis en colère, et impuissante.

    Que faire contre cette phobie ?

    Merci encore pour ce moment passé en terre amie.

    Myriam C.




Pour illustrer cette page, stylo Watermann des années 1920, ayant appartenu à ma Mère, Simone Boniffay.
Galalite noire incrustée de coquilles d'œuf.






© Françoise Bernard Briès.

Copyright, Syndication & All Rights Reserved Worldwide.
The text and graphical content of this and linked documents are the copyright of their author and or creator and site designer, unless otherwise stated. No publication, reproduction or exploitation of this material may be made in any form prior to clear written agreement of terms with the author.