CHIOS

LES ANCETRES

Ils avaient une maison dans le kampos

Il est rare de visualiser les visages de nos ancêtres à la cinquième génération.

Par chance, il m'a été donné de retrouver les photographies jaunies de Loula Vlasto alors très âgée, et celle de son époux Iannis Zygomalas. De son côté mon compagnon avait découvert le visage sculpté de son ancêtre Michael Vlasto, sur la tombe retrouvée dans le cimetière orthodoxe de Trieste.

Après avoir visité le Kampos, après avoir imaginé ce que pouvait être la vie dans cet endroit de rêve, ayant "joué" avec leurs images, il m'est soudainement apparu que, vivants, en 1822, juste au moment de ce qui allait s'appeler les "Massacres de Chios", Loula, Iannis, Michael, Zennou et Pandely, eux, avaient vécu là réellement dans toutes ces belles maisons. Ils s'étaient promené dans les orangeraies, s'étaient réunis les uns chez les autres. Pour moi, cela faisait un tout maintenant.

Ils avaient le même âge, et j'ai tout de suite imaginé cette vieille dame, Loula, comme une jolie jeune femme, amoureuse de son futur mari Iannis Zygomala, ou peut-être mariée, Zennou et son époux Pandely, et Michael Vlasto, Démogeront, plus âgé, qui les conduiraient vers ce qui allait être leur salut.

Emue par cette pensée, j'ai tenté de les faire vivre encore parmi nous.



  • Création : 1999-11-18
  • Mises à jour : 2003-11-16 | 2012-12-01 | 2014-01-26 | 2016-09-03 |


  • © Françoise Bernard Briès.

    Copyright, Syndication & All Rights Reserved Worldwide.
    The text and graphical content of this and linked documents are the copyright of their author and or creator and site designer, unless otherwise stated. No publication, reproduction or exploitation of this material may be made in any form prior to clear written agreement of terms with the author.