AUX PORTES D'ALGER : LE SAHARA

Pour d'autres pages sur le Sud, voir:
ALGER - Bou-Saâda
ALGER - El-Goléa
ALGER - La Sultane d'El-Goléa





Le Grand Erg Occidental
aux environs d'El-Goléa



"Avec le sable, l'imagination est sollicitée par les lignes avant de l'être par les formes. Les dunes des grands ergs, dans leur dévergondage, initient le visiteur à une sorte d'érotisme visuel. Echines, croupes, seins, ventres, épaules, partiellement ensevelis,s'enchevêtrent à l'infini du regard. Les chairs plus douces que la chair sont illuminées par d'émouvants reflets. Les lignes s'imposent quand on progresse vers ces formes peu à peu dénouées par l'œil : ondes capricieuses, vaguelettes gravées, filigranes provisoires. Enjôlé par la danse sinueuses, le regard s'enivre. Alors se livre le secret : les formes sont les chimères de lignes tracées par le vent. Les arêtes des vagues cernent des bols de lumière. L'espace contenu donne l'impression de se charger de substance charnelle."


Hubert NYSSEN



J'aime le Sud. J'ai toujours aimé le Sud. Une certaine fascination s'exerce dès que je passe la ligne des 150 kms au sud d'Alger. Pour mieux vous faire partager cet étrange sentiment, j'ai numérisé du sable rapporté d'El-Goléa. Je m'en suis servi pour faire le fond de page sur lequel vous lisez ce texte et regardez ces photos. Il est unique au monde, sa couleur - que l'on ne peut pas rendre vraiment - passe des blonds aux ocres selon les régions, il est vivant, impalpable, et lorsque le vent soufle il devient un redoutable projectile qui peut décaper une carosserie de voiture, pénétrer dans tous vos vêtements, dans vos yeux, dans vos cheveux si vous ne prenez pas la peine de vous protéger efficacement.

Le Sahara est immense... Il faut avoir vu comment on peut s'y perdre facilement, tourner en rond et ne plus en revenir jamais pour s'en rendre compte. Il change de couleur, d'aspect lorsqu'on l'aborde à l'est ou à l'ouest. Il n'est pas le même à El-Oued, El-Goléa, Biskra, et devient montagneux lorsque l'on se rend à Tamanrasset, Djanet ou que l'on emprunte la route de Bidon V et Reggane pour aller au Niger. Mais il est en fait toujours le même, fascinant, attirant et mystérieux, ne se livrant jamais tout à fait. Pour ma part ma destination la plus lointaine fut Bou-Saâda, Ghardaïa, El-Goléa et El-Oued, et mon rêve le plus cher est de pouvoir aller un jour jusqu'à Tamanrasset ou de traverser complètement cet espace infini.

Les "curieux", les aventureux, sont partis vers lui à des époques où s'y rendre était un exploit. La découverte des peintures rupestres du Tassili fut un événement magnifique, nous montrant qu'il y a des dizaines de milliers d'années cet endroit était couvert de végétation et que l'eau s'y trouvait en abondance. Nombre d'écrivains ont raconté leurs voyages et leurs aventures et pour citer celui que je connais le mieux et personellement, Roger Frison-Roche. A l'heure actuelle on peut sans courir les dangers que ces pionniers ont frôlé, faire au Sahara, des voyages sûrs et découvrir des merveilles. Ma fille Hélène et des amis ont parcouru des milliers de kilomètres, en partant d'Alger par Reggane et revenant par la Tunisie. Leurs photos et films sont une invitation à faire la même chose !!! Un de mes amis algériens, Professeur de géologie à l'Université d'Alger, partait dans l'Erg Chech, seul avec un touareg comme seul compagnon, faire des relevés et parcourait des distances incroyables dans cette mer de dunes qui s'étend jusqu'à l'Atlantique, avec comme seuls bagages et nourriture, un sac de couchage, une boussole, une outre d'eau, de la semoule pour faire de la galette et de la viande séchée... pendant un mois. Ses récits m'ont fait rêver une fois de plus. Et que dire de cet homme admirable qu'est Théodore Monod, qui, à plus de quatre-vingts ans, "marche" dans le désert inlassablement y faisant chaque chaque fois de nouvelles découvertes et nous offrant une philosophie à nulle autre pareille.



  • Photo FBB
  • Pastel signé A.Point - 1890 - Cavalier au bord de l'oued. - Coll. FBB.
  • Fond de page : sable d'El Oued, numérisé.




  • © Françoise Bernard Briès.
    Copyright, Syndication & All Rights Reserved Worldwide.

    The text and graphical content of this and linked documents are the copyright of their author and or creator and site designer, unless otherwise stated. No publication, reproduction or exploitation of this material may be made in any form prior to clear written agreement of terms with the author.