COUP D'OEIL SUR LA REGION

EN BORDURE DU RHONE, UNE REGION "BENIE DES DIEUX"
LA COTE DU RHONE
CONSTITUE LE VERITABLE TRAIT D'UNION
ENTRE PROVENCE ET LANGUEDOC

Lorsque nous avons décidé de nous installer dans le Midi de la France, le hasard a voulu que nous soyons juste à la limite des régions Languedoc Roussillon et de la Côte d'Azur. Nous pouvons ainsi profiter des avantages de tout le Midi Est de la France. C'est la fin de la Vallée du Rhône,ou presque, en face du dernier sommet des Alpes, le Mont Ventoux, au pied des Cévennes et de l'Ardèche. La Mer, la vraie, la Méditerranée n'est qu'à une heure de route.


Cépage de Gamay


Le soleil est ici très présent, et le vent aussi, ce fameux Mistral, qui balaye et nettoie tout sur son passage. Il nous ennuie parfois avec sa violence et, en hiver, ce froid glacé qu'il transporte, mais que faire sinon l'accepter et voir en lui l'avantage de n'être pas "enfermés". Notre regard se porte sur de la vigne en abondance, mais aussi sur de belles forêts méditerranéennes.

Comment ne pas parler de vins lorsque l'on traverse, en se promenant, des champs de vignes à perte de vue, des champs de vignes de grand renom. Depuis Lyon en allant vers Avignon, qui ne connaît les Côtes du Rhône.

Le Fleuve Roi a laissé derrière lui alluvions, terres et cailloux et dans ces terres, dans ces alluvions, dans ces cailloux, se sont acclimatés grâce au climat et aux soins des hommes, les beaux ceps que nous connaissons.

Pour nommer ces vignes qui nous entourent, je citerais Tavel, Lirac, Laudun, villages de la rive droite, Châteauneuf du Pape, Saint Joseph, Gigondas, villages de la rive gauche, des appellations célèbres dont les bouteilles viennent complèter les repas festifs dont nous sommes tous friands. Mais ce n'est là qu'une petite énumération tant sont nombreux les autres endroits connus ou moins connus dont les vins nous donnent aussi tant de plaisir à déguster. Il suffit de faire seulement un petit tour en voiture pour dénicher de nouvelles caves où l'on peut s'arrêter et goûter avec modération de nouvelles saveurs.

UN PEU D'HISTOIRE DE LA COTE DU RHONE

Autrefois, les grands fleuves comme la Garonne et le Rhône étaient qualifiés de "mers" et leurs rives de "côtes". Le Rhône, frontière naturelle entre le royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique n'avait qu'une seule rive française que l'on nommait donc "la Côte du Rhône".

Sous l'Ancien Régime, lorsque les nécessités administratives firent partager les provinces en sénéchaussées et les sénéchaussées en vigueries; la viguerie de la "Côte du Rhône" désigna tout un territoire enserré dans une large boucle du Rhône entre Bagnols sur Cèze et Villeneuve lès Avignon.

"Dans deux lieues de longueur le long du Rhône et une lieue du côté du couchant, cette contrée comprenait les lieux de Roquemaure, Montfaucon, Saint Geniès, Saint Laurent des Arbres, Lirac, Tavel, Laudun, Chusclan, Codolet, Orsan et Pujaut." Roquemaure était le chef lieu de cette viguerie célèbre depuis le XIIè siècle pour la qualité de ses vins. Les consuls de Roquemaure firent authentifier les fûts de vins de cette région en les marquant au fer rouge des lettres C.D.R. (Côte du Rhône). Ils peuvent être considérés comme les "inventeurs" de l'appellation et Roquemaure est à juste titre le berceau des Côtes du Rhône.

Les crus de Tavel et de Lirac dont la réputation a largement franchi nos frontières restent avec les Côtes du Rhône Villages les meilleurs ambassadeurs de cette région.

ROQUEMAURE

Chef lieu de la Côte du Rhône, Roquemaure est située dans une région trop souvent méconnue entre Provence et Languedoc. Il reste de son château quelques vestiges de murs, une tour circulaire et une haute tour carrée, la Tour des Princes de Soubise.

C'était autrefois un des châteaux les plus importants du Languedoc. Le Roi Louis IX en fit un magasin réserve pour les croisades et Bertrand de Got premier Pape d'Avignon sous le nom de Clément V décéda au château en 1314. C'était à cette époque un port important sur cette partie de la rive droite du Rhône et l'instauration par les Consuls de la ville d'une réglementation des vins de la Côte du Rhône, ne fit qu'accroître sa prospérité.

Autour du canal de Roquemaure on peut voir quelques vestiges du port.L'église de Roquemaure possède des Orgues remarquables construites au XVIIè siècle, et abrite également les reliques de Saint Valentin, le patron des amoureux.

MONTFAUCON

Montfaucon est un site pittoresque qui existe depuis le néolithique. Il est également connu pour avoir été l'endroit où Hannibal a traversé le Rhône avec ses éléphants pour traverser ensuite les Alpes et se rendre en Italie.

Sur le rocher de Saint Maur il y avait autrefois un château féodal détruit en partie au XVIè siècle, mais il fut restauré et agrandi au siècle dernier et en souvenir de sa mère, Agatha Clavering le Baron de Montfaucon lui donna un style écossais unique en France par sa forme triangulaire.

ST GENIES DE COMOLAS


Ce village a certainement possédé un château et des remparts, il n'en reste rien. Le seul vestige du passé à St Geniès, est l'église romane, et carolingienne comme en témoigne la voûte en cul de four de l'abside, qui fut construite au Xè siècle.

Aujourd'hui, le vin est toujours la principale production de ce village qui a su se protéger de l'industrialisation très proche (Marcoule, L'Ardoise) qui reste discret et mérite d'être découvert.

LIRAC

Lirac est situé en bordure de la Vallée du Rhône, près de Roquemaure de Villeneuve-lès-Avignon et un peu plus loin, de Bagnols-sur-cèze. Il est voisin de St Victor la Coste, de St Laurent des Arbres et de Tavel. C'est une commune agricole tournée principalement comme ses voisines, vers la viticulture produisant des vins de qualité (A.O.C.). Son élargissement est certain depuis le développement des secteurs industrialisés de la Vallée du Rhône.

Historiquement, l'acte le plus ancien qui atteste de la présence du village date de 914, et de cette époque subsiste une crypte qui abrite des fresques du XIIè siècle. Cet ensemble a été classé monument historique depuis 1992. Près du village, dans les collines environnantes existent plusieurs grottes qui à l'époque néolithique ont servi d'habitat.

TAVEL

Tavel est un joli petit village point de départ idéal pour qui séjourne dans la cité du "Premier rosé de France". Connu dans le monde entier pour sa pierre, la Pierre de Tavel et surtout pour son vin rosé produit sur plus de 900 hectares TAVEL est caractérisé par une terroir très particulier de versants calcaires, de terrasses caillouteuses, de lauzes blanches et de galets roulés appelés ici les "coudoulis". Plus de 40000 hectolitres de vin de Tavel sont produits chaque année.
Le village est situé tout près de l'Autoroute A9 qui conduit vers l'Espagne. Une aire réputée y a été aménagée. On peut y déguster les beaux et bons rosés de Tavel en s'assurant de pouvoir reprendre le volant avec sécurité!! On peut également visiter la Nef Solaire composée de cinq cadrans solaires d'orientation et d'insclinaison différentes qui donnent l'heure successivement au long du jour.

LAUDUN

Aux confluents de la Cèze et du Rhône et de la Tave, Laudun est un gros village bâti à flanc de colline autour d'une superbe église gothique du XIVè siècle ; Notre-Dame la Neuve, important monument construit par Guillaume de Joyeuse Seigneur de Laudun. Cette église présente une architecture typique du gothique méridional, avec une nef unique flanquée de trois chapelles latérales.

Laudun est également célèbre pour ses vestiges du Camp de César, site archéologique considéré comme un des plus importants du Languedoc-Roussillon.

Cet oppidum est implanté en bordure du plateau qui offre une superbe vision sur la vallée du Rhône.A proximité de Laudun, le Château de Lascours édifié à partir du XIIè siècle par les Seigneurs de Laudun fut la propriété des ducs de Joyeuse, de Guise et des marquis de Brancas. Cerné par l'eau vive de ses douves, il raconte sa longue évolution qui, d'une tour médiévale du XIIè siècle l'amènera à la splendide demeure renaissance française fin XVIè siècle qu'il est resté.
Une atmosphère privilégiée émane de cette demeure et de son parc où sont souvent programmées des manifestations musicales.

ST LAURENT DES ARBRES

Cette ancienne seigneurie appartenait à la famille Sabran. C'est un petit village pittoresque qui domine la vallée du Rhône avec des collines boisées et deux petits cours d'eau, le Nizon et le Gissac. Les constructions du XIIè et XIIIè siècle se composent du donjon rectangulaire, mâchicoulis, créneaux, et de l'église romane qui encastrée dans le château possède de grandes richesses architecturales. La Tour Ribas proche du donjon est entièrement d'époque romane.
L'église fortifiée est issue de l'Art roman provençal. Le plan a la forme d'une croix latine avec des absidioles en demi-cercle. Ce monument a été édifié antérieurement au Xè siècle en l'honneur de St Laurent. Le maître d'oeuvre s'est inspiré de la réalisation des cathédrales d'Apt, Carpentras et Notre Dame des Doms d'Avignon.

Le village d'allure médiévale, aux allures de forteresse est aussi une importante cité viticole produisant grâce à son terroir, des vins de grande qualité. (cru de Lirac) Et pour les amateurs d'histoire les vieilles pierres, les venelles et les placettes sont prêtes à livrer leurs secrets.
Au sud du village des bois de pins conduisent au plateau de Lirac qui offre une vue superbe sur la Vallée du Rhône et le Mont Ventoux.
Saint Laurent des Arbres est le dernier village que je cite. Ceci est volontaire, car il est celui que je recommande de visiter avec application pour en tirer le maximum de satisfaction et de plaisir. L'équipe qui s'occupe de le rendre attrayant est compétente et s'appliquera à vous faire profiter de tout ce qu'elle sait au sujet de son "village", et elle en sait beaucoup.



Balade à travers le vignoble de la Côte du Rhône


© Françoise Bernard Briès.

Copyright, Syndication & All Rights Reserved Worldwide.
The text and graphical content of this and linked documents are the copyright of their author and or creator and site designer, unless otherwise stated. No publication, reproduction or exploitation of this material may be made in any form prior to clear written agreement of terms with the author.