Parent Folder

Bibliographie concernant l'Ile de Chios
&
Les familles nobles y ayant vécu


Le colloque de Nauplie| Théodose Zygomalas et...| Greek Fire| Notice biographique sur Jean et Théodose Zygomalas| Mémoire sur l'ile de Chio| Gateways of Kampos
A l'ombre du figuier| Les Vlasto une famille patricienne crétoise| Libro d'Oro| Heraldisme byzantin| The Massacres of Chios| XIAKA|
Kambos| The Entry of the Slavs into Christendon| Greek Fire
| Grandes Familles de Grèce...|


Le colloque de Nauplie en 2006

Ecrit par Stavros PERENTIDIS et George STEIRIS en collaboration.
Publié aux Editions Dedalus à Athènes en 2009

IOANNIS ET THEODOSE ZYGOMALAS
Cet ouvrage m'a été offert récemment, par Monsieur Stavros Perentidis et même si, sa lecture reste pour moi si difficile, il est un témoin de la célébrité de mes ancêtres, Jean et Théodose Zygomalas, dont mes petits-enfants sont les descendants à la dix-huitiéme génération.

On peut voir sur la premiére de couverture, une partie du colophon de l'ouvrage de Théodose, "Paraphrase de la Synopsis minor" avec la signature de Théodose.

En décembre 2005 Monsieur Stavros Perentidis, Professeur d'Histoire et d'Archéologie, Doyen de l'Université de Thessalie, était chargé par la municipalité d'Argos et l'Université du Péloponnèse, d'organiser un colloque à Argos et Nauplie du 1er au 4 juin 2006, intitulé "Jean et Théodose Zygomalas et leur époque"

Ce serait une réunion importante de spécialistes venus d'Allemagne, d'Autriche, du Royaume-Uni et de la Grèce. A son grand regret, la France n'a pas répondu à son invitation, car elle était, avec le néohelléniste Emile Legrand, au 19ème siècle, la première à publier une Notice biographique de Jean et Théodose Zygomalas.

Monsieur Stavros Perentidis nous donne ci-aprè le détail des interventions.

"Le livre est composé de plusieurs contributions, dont je vous note ici très brièvement l’essentiel.
  • Hans Eideneier (Cologne et Hambourg)  traite de la critique malveillante du pasteur Stefan Gerlach à l’égard des Zygomalas (le père et les deux fils).-  
  • Ernst Gamillscheg (Vienne) présente ses dernières recherches de paléographe sur Syméon Cabasilas, contemporain de Théodose, lui aussi correspondant de Martin Crusius.-  
  • Christian Gastgeber (Vienne) nous donne pour la première fois l’examen du nouveau manuscrit découvert tout récemment à la Bibliothèque de Gotha, avec des documents d’archives en partie inconnus.-  
  • Andreas Rhoby (Vienne) dresse le catalogue des lettres envoyées aux Zygomalas ou écrites par eux.-  
  • Mme Dora E. Solti (Vienne et Budapest), elle grammairienne, traite de phénomènes lexicaux dans les traductions de Théodose en grec moderne.-   
  • George Steiris nous présente ses réflexions sur les mouvements philosophiques et théologiques au XVI siècle.-  
  • Dimitris G. Apostolopoulos  (Athènes) focalise sur un fait des années 1563-64 où Théodose en est protagoniste.-  
  • Athanase Karathanassis (Thessalonique) nous traite de l’activité éducatrice des Zygomalas.-  
  • Vassilis Katsaros (Thessalonique) examine un manuscrit qu’il a découvert à Sofia que lui-même intègre dans l’activité de copiste de Théodose.-  
  • Le R.P. Georges Métallinos (Athènes) examine la participation des Zygomalas à la tentative d’approche de l’Église luthérienne avec le patriarcat.-  
  • Mme M. Païzi-Apostolopoulou (Athènes) analyse deux institutions patriarcales d’exarchat d’après Théodose Zygomalas.-  
  • Stavros Perentidis (Athènes) présente les concepts de Théodose sur la parenté et sur ses propres parents. -  
  • Constantin G. Pitsakis (Le Pirée) s’occupe de l’amitié de Théodose avec l’humaniste et juriste Allemand Jean Leunclavius.-  
  • Notis Toufexis (Cambridge) examine l’apport de Théodose sur la transition de la langue byzantine au grec moderne primaire.-   Enfin,
  • Andronikos Falangas (Chicago) s’occupe des notables de la société orthodoxe à Constantinople et en Roumanie au XVIe siècle."
  • Voir Colloque d'Argos - Juin 2006


    Théodose Zygomalas et sa "Paraphrase de la Synopsis minor"

    Ecrit par Stavros PERENTIDIS,
    Doyen de la Faculté des Sciences Humaines,
    Professeur d'Histoire et d'Archéologie et d'Anthropologie sociale
    Université de Thessalie à Volos.

    Ouvrage publié aux Editions Ant.N.Sakkoulas à Athènes en 1994 et imprimé grâce à la Fondation Ioannis PH.Kostopoulos.

    Important et savante étude sur l'ouvrage de Théodose Zygomalas :

    "Paraphrase de la Synopsis minor"
    Etude portant sur la langue juridique grecque au 16ème siècle et début 17è siècle.

    FBB en possède un exemplaire dédicacé par l'auteur.


    GREEK FIRE

    Ecrit par Helen LONG, née Vlasto - Publié en 1992 par Abson Books, Abson, Wick, Bristol - Imprimé par Booksprint, Londres

    Greek Fire, par Helen Long

    Récente acquisition, cet ouvrage fait référence pour ce que l'on appelle les Massacres de Chios et qui couvre l'histoire de ces moments dramatiques qui obligèrent tant de familles à fuir les hordes turques. Ce fut une "diaspora", et comme ce mot l'indique si bien, elle dispersa toutes ces familles aux quatre coins de l'Europe et même plus loin.
    Cet ouvrage est minutieusement documenté. La Bibliographie est importante et se réfère souvent à des ouvrages dont les auteurs font partie aussi de ces grandes familles qui quittèrent Chios.

    Peut-être la meilleure approche de ces événements qui marquèrent le début de la création de l'Etat grec, qui jusqu'alors n'avait comme unique référence : la langue.



    NOTICE BIOGRAPHIQUE SUR JEAN ET THEODOSE ZYGOMALAS

    Ecrit par Emile Legrand, Professeur à l'Ecole des Langues Orientales - 1884
    Publié à Paris - Imprimerie Nationale - Ernest Leroux, Editeur, rue Bonaparte, 28

    L'ouvrage de E.Legrand

    Cet ouvrage d'Emile Legrand, apporte de nombreux renseignements sur la vie de Jean, père de Théodose Zygomalas. Tous les deux, jouèrent un rôle important du milieu du 16e siècle jusqu'au milieu du 17e, d'Argos et Nauplie d'où ils étaient originaires, jusqu'au moment où une partie des descendants de Théodose vint s'installer dans l'Ile de Chios.
    Cet ouvrage renferme aussi de nombreux textes de Jean Zygomalas lui-même dont une vie de Staurace Malaxos, l'itinéraire de Théodose, un catalogue de la bibliothèque du Monastère de la Trinité et de celle de Georges Cantacuzène ainsi que denombreux textes concernant "Turcograecia" de Martin Crusius. Fait partie de la bibliothèque de l'auteur.


    MÉMOIRE SUR L'ILE DE CHIO

    Ecrit par Fustel de Coulanges, membre de l'Ecole française d'Athènes - Paris 1857

    Imprimerie Impériale

    Fustel de Coulanges s'est parfaitement documenté auprès des auteurs anciens et lui même a fait plusieurs voyages à Chio de sorte que ce petit ouvrage nous en donne assez rapidement une image assez fidèle jusqu'en 1822, année des Massacres, Ses visites en 1854 et 1855 trente deux ans après la diaspora lui permirent de mesurer l'ampleur de ce désastre :
    "J'ai visité l'île en 1854; la désolation la couvre encore : il semble que le massacre et la ruine soient d'hier. Le temps n'est pas encore venu d'apprécier tous les résultats de la guerre de l'indépendance hellénique; mais il faut reconnaître que le premier fruit de l'insurrection a été la ruine de ce qui faisait le plus d'honneur à la Grèce.

    Chio ruinée, que devinrent les Chiotes? Ils n'avaient pas péri tous; la fuite en avait sauvé quelques-uns, et l'esclavage en avait conservé beaucoup. Au milieu des plus grands malheurs qui puissent éprouver une race, le Chiote est resté aussi industrieux, aussi habile, aussi heureux que dans la prospérité. Il a survécu à la ruine de sa patrie."

    F.B.B. en possè un exemplaire qui lui a été offert par sa Grande cousine Toutiou Derrien. Ce livre faisait partie de la bibliothèque d'Eugène Derrien, son beau-père.



    GATEWAYS OF CAMPOS IN CHIOS (Les portailsdu Kampos à Chios)

    Ecrit par George MOUTSATSOS, architecte, au printemps 2000 et publié à Chios.

    La première édition parût en 1986, publiée par la Société Culturelle du Kampos à Chios.

    Traduction en anglais de Monsieur Stamatis Voulgaris. Documents photographiques anciens de Monsieur & Madame Iannis Choremi.

    Joli ouvrage sur tous les portails des maisons du Kampos avec de nombreuses photographies et dessins d'architecte. L'auteur est très attaché à ce patrimoine culturel unique en Grèce et déplore l'abandon de nombreuses propriétés, voire leur mauvaise restauration ou leur destruction pour faire place à des constructions de mauvais goût et incongrues dans ce si bel endroit, qui, en dépit de tant de catastrophes et d'infortunes continue de nous montrer la splendeur de ce que fut Chios et ses familles depuis des siècles.

    F.B.B. en possède un exemplaire qui lui a été offert par Iannis et Maria Choremi de Chios.


    A L'OMBRE DU FIGUIER

    Recueil de contes écrits par Pierre Vlasto en 1908. Ouvrage édité chez R.CHIBERRE à Paris en 1924, traduit du néo-grec par Eugène Clément et préfacé par Louis Roussel. (F.B.B. en possède un exemplaire.)

    Pierre Vlasto est né à Calcutta en 1879 où son père Théodore Vlasto était négociant. Il fit ses études de Droit à Athènes, y demeura vingt ans et retourna aux Indes en 1901, pour y travailler aussi comme négociant et revint en Angleterre pour se fixer à Liverpool où il mourut. Il était partisan de la langue grecque vivante (que l'on appelait le "grec vulgaire") et combattit pour son triomphe. Il ne croyait pas que la littérature puisse remplir son existence et écrivit ses livres pendant ses vacances. Il fut poète et prosateur, philosophe et narrateur.

    Œuvres de Pierre Vlasto:

  • I - Prose

    - A l'ombre du Figuier (Contes 1908,)
    - Physique (Traduction) 1912,
    - Voyages Critiques (Récits de voyages auxquels s'ajoutent divers articles) 1912,
    - Grammaire de la Démotique, 1914.

  • II - Vers

    - Hippolyte (Traduction d'Euripide) avec une préface sur l'hellénisme.
    - Argo (Sous ce titre Pierre Vlasto a publié en 1924 la totalité de ses poésies déjà parues en y ajoutant plusieurs nouvelles œuvres).


  • LES VLASTO – Une Famille Patricienne Crétoise

    Les Vlasto, par Costas Kerofilas, publié par les Editions Atlantis Press à New York en 1932. Edition originale de 200 exemplaires. Une histoire de la famille grecque, Vlasto, de 300 avant JC jusqu'en 1932 . (references datant de 750 avant JC) - Ionie, Odessus (Varna), Rome, Jerusalem, Constantinople, Crète, Chios, Zante, Trieste, Les îles ionniennes, Venise, Alexandrie, etc., l'Empire Grec, l'Empire Romain, ainsi qu'une référence à la Bible, Actes des Apôtres 12.v20. (F.B.B. en possède un exemplaire.)

    Auteur: COSTAS KEROFILAS
    Editeur: ATLANTA PRESS, NEW YORK (1932)
    Edition: LIMITEE (200)

    Un ouvrage important à tous points de vue pour la connaissance de cette famille dont les origines sont incontestablement lointaines. Il y a peut-être, de la part de l'auteur, un manque de précisions évidentes pour ceux qui ont par ailleurs cherché et trouvé d'autres renseignements concernant les Vlasto. Mais un travail de recherches qui a dû demander beaucoup de volonté pour arriver à nous donner tant d'histoires sur les personnages qui composent cette famille immense, dispersée dans le monde depuis tant d'années et dont de nombreuses personnes portent encore ce nom.


    LIBRO D'ORO de la Noblesse de Chio

    Un ouvrage en deux volumes,sur la Généalogie et les nobles familles reliées entre elles. Une rare edition. Tirage limité.

    Auteur: PHILIP ARGENTI
    Publication: OXFORD UNIVERSITY PRESS (1955) (2 Vols, Limited Ed.)

    Un court résumé...

    Cet ouvrage en deux volumes consiste en une série de tableaux généalogiques détaillés, pour chacune des nobles familles de Chios, cosmopolites et souvent alliées, la plupart d'entre elles ayant des intérêts dans le transport maritime, le commerce et les propriétés immobilières d'un bout à l'autre de la Méditerannée et, à partir du 19è siècle d'un bout à l'autre de l'Europe et même jusqu'aux lointaines Indes. Quoique cette généalogie soit tout à fait loin d'être complète - le Libro d'Oro étant principalement un exercice de style par lequel il s'efforce de promouvoir la grandeur de la famille Argenti, en référence avec ses propres liens - Argenti confirme les dire de Kérofilas au sujet des Vlasto puissants et très influents au plus haut niveau sous les Génois, les Vénitiens et l'Empire Ottoman jusqu'à la Catastrophe des Massacres de Chios en 1822.

    Au moins, dès le 17è siècle jusqu'à 1822, les Vlastos furent essentiellement une famille "gouvernante" de Chios, après avoir été prédominante en Crète depuis 1092. Après les massacres leur diasporales amenèrent à fonder des communautés "dynastiques" éparpillées, à, parmi d'autres grandes villes, Alexandrie, Athènes, Corfou, Syros, Liverpool, Londres, Marseille, Livourne, Paris, Trieste, Alger, etc...Presque toutes sans exception (jusqu'à la première Guerre mondiale) continuèrent à s'allier entre elles par des mariages contractés exclusivement entre "cousins", dans le monde entier. Pendant le 19è siècle de grandes entreprises de commerce et de banque, commme Ralli Brothers apparurent dans le transport maritime et le commerce de biens de consommation - principalement les céréales, le coton, les fibres, etc...

    Notes sur l'introduction d'Argenti à la généalogie Vlasto :

    Il y décrit les Vlastos commme une ancienne famille Byzantine avec des branches en Crète, Zante, Corfou, et Chios. Il reconnait là l'érudition de Kérofilas dans 'Les Vlasto, Une Famille Patricienne Crétoise'publié in 1932 (voir au-dessus).

    En 1092, Alexis II Comnène envoya son fils Isaac en Crète avec des troupes et une flottille de 100 trirémes 'pour supprimer la révolution qui ravageait l'île'. Les Vlastos étaient parmi les 12 nobles familles grecques qui prirent part à la conquête. L'installation des Vlastos en Crète est aussi rappelée à cette même époque dans les archives d'Alexis II.

    [Voir:
  • 'La Grecia e l'Italia nel Risorgimento Italiano', Florence 1919
  • Sathas, (1867)
  • 'Le Vatican Contre la Turquie', Paris 1925
  • 'Amadeo di Savoia nell' Impero Bizantino', Rome 1926]
  • Une branche de la famille Vlasto s'établit à Zante (venant de Crète) au commencement du 16è siècle en tant que membres du Conseil des Nobles de l'île.

    A peu près au même moment d'autres membres de la famille Crétoise Vlasto s'établit à Chios où leur présence est souvent mentionnée dans le codex de l'évêché Latin et les codex des églises depuis le commencement du 17è siècle. Parmi eux sont Cocos Vlasto (1625), Christophe Vlasto (1630), Antoine Vlasto (1634), Joseph Vlasto (1646), Perris Vlasto (1679) ainsi que beaucoup d'autres jusqu'en 1822.

    Plusieurs Vlastos s'établirent de nouveau à Constantinople au tout début du 18è siècle. Aymon cite que, selon La Croix, les Vlastos occupaient le sixième rang parmi les dix-neuf principales familles grecques à Constantinople.

    [Voir:
  • Monuments Authentiques de la Religion des Grecs et de la Fausseté de Plusieurs Confessions de Foi des Chrétiens Orthodoxes, J. Aymon, La Haye, 1708, p. 479)].
  • Jean Vlasto devint Grand Spathaire du Prince C. Caradja de Valachie et Iannis Vlasto épousa la sœur du célèbre théologien et docteur Eustratius Argenti.

    En 1603 Cassandre Vlasto épousa Nicolas Caradja, Grand Komis de la Cour de Moldavie et petit-fils du Ministre des Affaires Etrangères Constantine Caradja (dont la sœur avait épousé Thomas Vlasto.

    [Voir:
  • 'Livre d'Or de la Noblesse Phanariote et de Familles Princières de Valachie et de Moldavie', E[ugène] R[izo] R[angabé], 2nd ed, Athens 1904, p. 75]
  • Pandély Vlasto s'établit à Vienne et maintint une correspondance importante avec Adamantos Koraïs le savant Helléniste. Son fils devint probablement aide de camp d'Ypsilanti au début de la Guerre d'Indépendance. Maxime Raybaud, commandant du Corps Philhellénique, le cite commme 'appartenant à l'une des premières familles de l'Ile de Chios, établie à Vienne'.

    [Voir:
  • 'Memoires sur la Grèce' Maxime Raybaud, Paris 1824]
  • Au moment des Massacres de Chios, en 1822, Loukas Vlasto fut pendu par les Turcs, bien que la majorité de la famille fut dans la possibilié de trouver refuge à Trieste, Marseille, Livourne, Alexandrie et en Angleterre.

    Vers 1955, Argenti écrit, que les Vlastos étaient des entrepreneurs de renom, des banquiers et des académiciens. Alexandre Vlasto, fils aîné de Antoine & Calliope Vlasto(sœur d'Ambrogio di Stefano di Ralli de Trieste), était rattaché par le fils d'Ambrogio, Antoine, aux directeurs de Ralli Brothers le grand commerçant maritime, armateur et banquier. Etienne A Vlasto écrivit de nombreux essais en grec et en français, dont : 'Les Derniers Jours de Constantinople', Paris 1883; 'Grecs & Turcs', Marseille 1899; etc.

    Alexandre M. Vlasto, (fils du Démogeront Michel Vlasto (2) qui avait été pris en otage dans le 'Kastro' par les Turcs) s'enfuit à Trieste pendant les massacres pout étudier la médecine à Livourne. Il fut un éminent écrivain d'ouvrages médicaux et écrivit aussi une importante histoire de Chios. (Voir ci-dessous).

    Ernest-Michel Vlasto (1848-1894) fut un remarquable ingénieur dans de nombreuses spécialités. Son fils, Michel E.T.D. Vlasto devint un des premiers chirurgien Oto-Rhino, aprè avoir pris part avec la Royal Navy, aux batailles de Coronel et des Iles Falklands à bord des HMS Canopus [and HMS London].

    Antoine Vlasto financier bien connu à Paris eut deux fils, Constantine 'Costa' et Stéphane Vlasto.

    Argenti nous donne les listes des nobles familles de Chios - avec de proches alliances et mariages entre elles - comme:

    Agelasto, Argenti, Avierino, Calouta, Calvocoressi, Caralli, Casanova, Castelli, Chryssoveloni, Condostalvo, Coressi, Damalia, Franghiadi/Franghia, Galati, Grimaldi, Mavrogordato, Maximo/Massimo, Negroponte, Paspati, Paterii, Petrocochino, Prassacachi, Ralli, Rodocanachi, Roidi, Salvago, Scanavi, Scaramanga, Schilizzi, Sechiari, Sevastopoulo, Sgouta, Vlasto, Vouro, Ziffo, Zizinia et Zygomala.

    Les autres familles mentionnées sont:

    Caradja, Choremi, Dimitriadi, Ionides, Mitaranga, Metaxa, Parembli, Pallis, Perpinia, Pitsipio, Psycha, Serpieri, Sinadino, Topali, Vagliano, Vitiadis, Volterra, Zarifi, Zafiropoulo et Zervudachi.




    HERALDISME BYZANTIN

    Dans cet ouvrage de François R. Velde sur l'histoire de L'Héraldisme et l'Empire Byzantin on trouve un article, qui traite particulièrement de l'adoption du motif de l'aigle bicéphale au 12è et 13è siècles. Il semble toutefois que ce motif avait été choisi depuis longtemps par la famille Vlasto et ultérieurement par l'une des principales familles nobles de Byzance.


    THE MASSACRES OF CHIOS

    L'Histoire de l'invasion Turque, etc... au début du 19è siècle.

    Auteur: PHILIP ARGENTI
    Editeur: JOHN LANE – THE BODLEY HEAD (1932)
    Inscrite: DIANA RALLI


    XIAKA

    La seconde partie de A History of the Island of Chios A.D. 70-1822, comprend une relation contemporaine des Massacres de Chios en 1821-1822 par l'auteur, Alexander M. Vlasto, qui fut témoin, de ces massacres, dans son enfance. Ecrit très tôt après les massacres, il fut d'abord publié sur l'Ile de Syros qui, en 1840, était devenue le principal centre méditerranéen de commerce pour la 'diaspora' réfugiée de Chios.

    Auteur: ALEXANDER M. VLASTO
    Premier éditeur: ERMOPOULOS, SYROS, 1840
    Publié en privé: (Londres): J. DAVY & SONS, DRYDEN PRESS, 1913

    (F.B.B. en possède un exemplaire, qui lui a été offert par Iannis & Maria Choremi.)


    KAMBOS

    L'histoire des nobles familles du Kampos.

    Auteur: NICO PERRI


    THE ENTRY OF THE SLAVS INTO CHRISTENDOM

    Auteur: A. P. VLASTO
    L'entrée des Slaves dans la Chrétienté. Editeur: CAMBRIDGE (1970)


    GRANDES FAMILLES DE GRECE
    d'Albanie et de Constantinople

    Important ouvrage par Mihail Dimitri Sturdza - Dictionnaire historique et généalogique - Paris 1999 - 2ème édition revue et augmentée.

    [Fait partie de la bibliothèque de FBB]

    Extraits

    La famille Vlasto en Crète:
    "...l'histoire documentée de cette famille débute en Crète en l'an 1092 lorsque pour réprimer une insurrection, Byzance y envoya douze archontes trecs et leurs familles et leur céda en fief la plaine fertile de Messara avec charge de pacifier l'île.

    Les privilèges accordés à cette occasion furent renouvelés par la Sérénissime (Venise) à la fin du 13è Siècle. Toutefois, bien qu'archontes feudataires, les Vlasto se mirent à la tête de plusieurs soulèvements contre Venise en 1207, 1283, 1341, 1363 enfin en 1454 lorsque Syphis Vlasto et sa famille furent torturés à mort par les autorité.

    Lorsqu'en 1669, après la victoire turque dans la guerre de Candie, Francesco Morosini, général des troupes vénitiennes du Levant organisa la retraite des nobles crétois dans ce qui restait des possessions vénitiennes du Levant, les Vlasto allèrent s'établir dans les îles ioniennes et en Istrie.

    On trouve néanmoins des Vlasto feudataires vénitiens a à Zante dès 1509, inscrits au Livre d'Or en 1574, et aussi à Chio, apparentés aux Calerghi, pratiquant le commerce bien qu'archontes et arborant leurs armoiries au-dessus du portique de leurs maisons situ&es dans le quartier de la Vlastoudika.

    A Céphalonie, en 1592, un Antonio Vlasto était créé chevalier par un compte palatin du Latran et chevalier de Saint-Marc par le doge Pasquale Cigogna..."
    La famille Vlasto dans l'Empire Vénitien
    "... La branche des Vlasto établie en Istrie retrouva assez vite la prééminence sociale de jadis. Après avoir - disent les diplômes qui leur furent concédés - "sacrifié leur sang et leur vie au service des gloires publiques", c'est-à-dire dans les guerres turques, ils refirent fortune, se convertirent au catholicisme et s'allièrent par les mariages à des familles du patriciat vénitien : Blalbi, Barozzi, Premarin, Priuli, Corner. Ces belles alliances valurent à cette branche des Vlasto, sinon l'admission si difficile au Libro d'Oro de Venise, du moins l'admission à la qualité de la cittadinanza originaria et l'obtention de l'investiture des terres nobles de Buggié, Paremo et Piramo érigées en comté puisque disaient les diplômes, la famille "se trouve exercer des charges honorables avec mérite et décorum, et remplir avec honneur le degré de noblesse civique nécessaire à la concession du titre".

    L'un des représentant de cette branche, Grégoire, apparenté aux Borisi et aux Mamuca della Torre, et gendre du Prince de Valachie Serban Cantacuzne, se mit au service de l'Autriche comme conseiller impérial dans l'Olténie valaque annecée par les Habsbourg aprs le Traité de Passarovitz (1718) et reçut de l'empereur Léopold I le titre de baron du Saint-Empire, par diplôme du 10-01-1733. Outre l'exemption d'impôts et les qualificatifs de "généreux, magnifique et bien né", Grégoire Vlasto recevait les armoiries que lui-même et ses descendants pouvaient arborer partout, à pied, à cheval, au cours des exercices militaires...sur leurs écus, étendards, drapeaux, tentes, sépultures, monuments, bioux, anneaux, chaînes, sceaux, bâtiments, fenêtres, portes, tapisseries, argenterie et tous les objets domestiques et du culte.
    La famille Vlasto actuellement (i.e. fin 19è - Début 20è)
    "...La seule des familles Vlasto subsistant de nos jours est celle des archontes de Chio, adonnée depuis toujours au commerce et dont les membres allrent chercher fortune en de nombreux pays. Certains furent banquiers en Roumanie, d'autres, armateurs à Londres ou à Marseille, d'autres encore hommes d'affaires aux Etats-Unis, tel Solon Vlasto, fondateur de la Société de Fraternité grecque en 1891, et de la premire église grecque des Etats-Unis, en 1892, à New-York.

    La famille Vlasto de Chio s'est divisée au siècle dernier en plusieurs branches établies à Athènes, Marseille et Liverpool. Celle de Marseille est en voie d'extinction*, celle de Grande Bretagne est représentée par les enfants de Peter Vlasto**, un des directeurs de Ralli Brothers, né à Calcutta le 08-09-1879 et décédé à Liverpool le 25-02-1941. Il épousa à Bombay et Liverpool, Aziza Ralli, fille de Alexander Ralli (également un des directeurs de Ralli Brothers) et de sa femme Julia Ralli. Dont sont issus :
    Alexander Vlasto, né à Liverpool 27-11-1915, Professeur d'Histoire et de la Civilisation slave, à l'Université de Cambridge, marié à Londres en 1945 avec Hilda Medway.
    Dominie Vlasto, née à Liverpool 27-11-1915, mariée à Liverpool en 1935 avec John Nicholls (1909-1970), Ambassadeur Britannique en Isra‘l (1954-57), Belgrade (1957-60), Bruxelles (1960-1963) et Johannesburg (1966-69)
    Adriana Vlasto, née à Liverpool 15-11-1921, Médecin..."
    [* Faux en 1999: Voir Michel 'Micky' Vlasto et sa famille.
    ** Faux, puisqu'elle continue à être représentée par les descendants de Michel E. T. D. Vlasto!]
    [Renseignements personnellement confiés par Christopher A.Long]

    Création : 2000-09-06
    Mises à jour : 2001-11-27
    2002-12-01
    2003-11-16
    2005-12-29
    2011-06-13
    2014-10-29

    En dehors des ouvrages de la bibliothèque particulière de FBB, les ouvrages mentionnés ont été examinés feuilletés et lus en partie par l'auteur.

    Pour plus de détails sur deux de ces ouvrages, voir:

    Les Vlasto - Une famille patricienne crétoise
    A l'ombre du figuier



    © Françoise Bernard Briès.
    Copyright, Syndication & All Rights Reserved Worldwide.

    The text and graphical content of this and linked documents are the copyright of their author and or creator and site designer, unless otherwise stated. No publication, reproduction or exploitation of this material may be made in any form prior to clear written agreement of terms with the author.