Parent Folder Parent Folder

Carnet de croquis - Le voyage en Grèce.
Julie,née Floros et Edmond Bruch son mari. Dessins d'Edmond Bruch. 1913




Zanthe
La pointe ouest de l'Ile de Zanthe.

Le Commandant Ginouvier Nona, qui, - comme le lecteur de ces pages a pu l'apprendre en les parcourant - était mon Arrière-Grand-Mère, née Julie Floros, n'hésitait pas en compagnie de son troisième mari, Edmond Bruch, à partir souvent en voyage. De toutes façons ils habitaient Alger, lui, avait de la famille et des amis à Strasbourg, une autre partie de la famille grecque résidait à Oran et ils adoraient la Suisse et la Forêt Noire. Donc tout était bon prétexte à faire les malles et les cartons à chapeaux et à embarquer sur le premier navire en partance.

C'est ainsi qu'en 1913, ils s'embarquèrent, je suppose, à Alger, pour aller en Grèce. J'ignore totalement pour quelles raisons ils s'y rendirent, mais je peux aisément suupposer qu'il s'agissait à la fois d'un voyage d'agrément mais également peut-être à des fins de recherches familiales. Le Commandant Ginouvier était le patron de l'Oranais, vapeur moderne pour l'époque. La montée à bord fût une grande affaire et les bagages non sans mal installés dans la cabine. Les bagages

Ils pouvaient partir en agitant des mouchoirs du pont supérieur et verser quelques larmes, ces voyages ayant toujours un côté imprévisible. On peut voir ci-contre les nombreuses malles et impedimenta qu'un porteur/rameur amène au bateau. Remarquer la caisse à chapeaux, élément indispensable à la tenue vestimentaire des dames de ces années. J'oubliais l'ombrelle : la Grèce est un pays de soleil !!!
Le Commandant
Durant la traversée, le Commandant Ginouvier, scrute l'horizon de son poste de pilotage. Il devait déjà faire assez chaud car il a oté ses chaussures. J'ignore combien de temps devait durer un tel voyage, mais sûrement longtemps. Le carnet de croquis d'Edmond est un peu le témoin de ces jours passés en mer.






La Calabre

Ci-contre, un rocher sur la côte de Calabre à l'entrée du détroit de Messine


Le detroit de Messine

Ce passage du détroit de Messine me laisse à penser qu'ils avaient dû partir de Marseille ou de Livourne.
L'Etna
L'Etna ne semble pas en activité quoique l'on devine un léger panache. Il ouvre la route vers la Grèce en contournant la Calabre.
Un garde de la Reine
Probablement à Athènes
un garde de la Reine en fustanelle
Ainsi, par ce garde de la Reine, j'ai admis qu'ils étaient passés à Athènes, mais sans en avoir aucune confirmation. Pourtant le dernier dessin laisse présumer qu'ils partirent de cette ville pour aller à Syra. Ile connue de Julie, puisqu'elle avait abrité ses grands parents,Iannis Zygomala et Loula, née Vlastojuste après leur fuite de Chios, comme bon nombre de leurs concitoyens. Alors, je laisse aller mon imagination sur leur quête à Hermoupolis pour trouver les renseignements qui leur manquaient, - et qui me manquent encore aussi - sur la date exacte et le lieu de naissance de la mère de Hélène dite Julie Floros...Arghyro Zygomalas
Syra
La ville de Hermoupolis, sur l'île de Syra. Agrandie par les réfugiés de Chio lors de la diaspora, elle devint un important centre de commerce pour toute la Méditerranée

© Françoise Bernard Briès.

Copyright, Syndication & All Rights Reserved Worldwide.
The text and graphical content of this and linked documents are the copyright of their author and or creator and site designer, unless otherwise stated. No publication, reproduction or exploitation of this material may be made in any form prior to clear written agreement of terms with the author.